Fabien Galthié mise sur l’éclosion de nouveaux talents lors de la tournée en Argentine

Fabien Galthié

Fabien Galthié a dévoilé jeudi soir la composition de l’équipe de France qui affrontera l’Argentine à Mendoza ce samedi, dont le match sera à suivre en direct à la radio sur notre site ou application . Ce premier match de la tournée est marqué par la présence de six néophytes dans le XV de départ, un choix assumé par le sélectionneur. Le demi de mêlée Baptiste Serin a été désigné capitaine, une décision logique étant donné son expérience et son leadership indéniable au sein du Rugby Club Toulonnais.

Baptiste Serin, avec ses 44 sélections et une saison remarquable, incarne le joueur expérimenté nécessaire pour guider cette jeune équipe. Galthié souligne l’importance de Serin dans la conduite du jeu et le soutien qu’il apportera à ses coéquipiers novices. « Sa présence permettra aux autres joueurs de se concentrer sur la performance », a-t-il expliqué, reconnaissant le défi que représente la gestion des émotions pour une équipe sans expérience collective.

La sélection de ce XV de France répond à une stratégie claire de Galthié : laisser les cadres au repos pour permettre à de nouveaux talents de s’exprimer. Cette approche avait déjà porté ses fruits lors des précédentes tournées en Australie et au Japon, où plusieurs joueurs sont devenus des piliers de l’équipe. Galthié est convaincu que cette tournée en Argentine sera également un terreau fertile pour l’émergence de nouveaux « Premiums », terme qu’il utilise pour désigner les futurs cadres de l’équipe.

« On travaille depuis trois semaines sur ce projet », a déclaré Galthié, mettant en avant la préparation intense de l’équipe, de Marcoussis à Buenos Aires. « On construit l’équipe avec les meilleurs joueurs à chaque poste. C’est la meilleure équipe du moment, compte tenu du contexte et des choix faits en amont. »

Galthié perçoit cette tournée comme un « accélérateur de croissance » pour les jeunes joueurs. Selon lui, l’expérience acquise lors des test-matches est inestimable, équivalant à une année de développement dans le parcours d’un joueur de rugby. « Je suis prêt à parier que cinq ou six joueurs de ce groupe deviendront des Premiums dans les années à venir », affirme-t-il, convaincu du potentiel des nouveaux sélectionnés.

Le sélectionneur évoque également son passé en Argentine, une expérience enrichissante qui lui a permis de découvrir une autre culture du rugby. « C’est une équipe très combative, très solide dans les phases de mêlées et les rucks », souligne-t-il. « Ils ont évolué pour s’adapter aux standards internationaux, proposant un jeu de vitesse et de pression au pied. »

Le match de samedi est le premier pour l’Argentine depuis la Coupe du monde, marquant le début d’un nouveau cycle pour les Pumas. Pour la France, c’est l’occasion de tester et de révéler de nouveaux talents dans un environnement exigeant. Les joueurs du XV de France devront faire preuve de rigueur et de détermination pour relever ce défi et peut-être, s’affirmer comme les prochains grands noms du rugby français.