« Le but, c’est de monter les curseurs » avant la tournée, lance Jeanjean

Nicolas Jeanjean

« Le but, c’est de monter les curseurs » pour se rapprocher de « l’exigence internationale », a affirmé mardi le directeur de la performance du XV de France, Nicolas Jeanjean, au premier jour du rassemblement des Bleus à Marcoussis avant leur tournée en Amérique du Sud début juillet.

L’enjeu de cette semaine, qui culminera samedi avec un « entraînement dirigé » contre la sélection de Roumanie « et non pas un match », consiste à « équilibrer physiquement le niveau » des 32 joueurs convoqués lundi, dont 19 novices, a précisé Jeanjean en conférence de presse.

« Ce groupe sera définitif à la suite des demi-finales » du Top 14, a-t-il affirmé. Un communiqué de la Fédération française de rugby (FFR) précisera dimanche le nom des dix joueurs, parmi ceux non qualifiés pour la finale, qui complèteront le groupe des Bleus réunis à Marcoussis.

La première demi-finale verra s’affronter vendredi Toulouse à la Rochelle, la seconde samedi le Stade français à Bordeaux-Bègles.

Pour faire partie du groupe qui partira en tournée, « toutes les opportunités sont bonnes à prendre, sur le terrain, à chaque entraînement: le but, c’est de monter les curseurs pour déjà se rapprocher de l’exigence du niveau international », a souligné l’ancien arrière des Bleus et du Stade toulousain, reconverti dans la préparation physique.

Pour certains, a-t-il admis, « il y a un petit +gap+ encore, qui n’est pas illogique, du fait qu’ils soient jeunes ou qu’ils n’aient pas goûté à ce niveau d’exigence ».

Or, rencontrer les Pumas argentins (les 6 et 13 juillet) et les Teros uruguayens (le 10 juillet), « sur le plan du caractère et du défi rugbystique et physique, c’est assez +challengeant+ pour tout le monde », a estimé Jeanjean.

Il faudra par conséquent « dissocier les journées » d’entraînement, « entre une équipe qui va jouer contre l’Argentine et une qui travaillera pour préparer l’Uruguay », a-t-il expliqué, en précisant que certains joueurs devraient donc « doubler les matches ».

lrb/bde

ADVINI

© 2024 AFP

Nous avons besoin de vous ! Si vous avez apprécié cet article, vous pouvez nous soutenir (c’est gratuit) en nous ajoutant à vos favoris sur Google News.

Cliquez ici pour le faire maintenant.