Le Pays de Galles sort du top 10 mondial pour la première fois

Warren Gatland

Le rugby gallois traverse une période difficile. Pour la première fois dans l’histoire du classement mondial masculin de World Rugby, le pays de Galles a quitté le top 10. Cette rétrogradation est survenue après la défaite des Gallois face à l’Australie (25-16) à Sydney et la victoire des Fidji contre la Géorgie (21-12) à Batumi.

Warren Gatland, l’homme qui avait dirigé le XV du Poireau lorsqu’il était en tête du classement mondial à la veille de la Coupe du monde 2019, se retrouve désormais à la barre d’une équipe en pleine déconfiture. La sortie du top 10 représente un moment historique et douloureux pour le rugby gallois, accentuant une année déjà compliquée après un Tournoi des Six Nations calamiteux, marqué par cinq défaites.

Les Fidji, grâce à leur récente performance, intègrent les dix premières nations mondiales, se positionnant juste derrière l’Italie. De leur côté, les Wallabies remontent à la huitième place, évitant ainsi de justesse leur plus bas classement historique. En cas de défaite contre les Gallois, les Australiens auraient en effet chuté à la onzième place.

Au sommet du classement, l’Afrique du Sud consolide sa première position en battant l’Irlande, deuxième, sur le score de 27-20 à Pretoria. La Nouvelle-Zélande, victorieuse de l’Angleterre (16-15), reste troisième, mais l’écart entre les All Blacks et les Irlandais se réduit à un quart de point. La France, avec une victoire convaincante contre l’Argentine (28-13) à Mendoza, maintient sa quatrième place, tandis que l’Angleterre demeure cinquième.

L’Écosse, malgré une victoire écrasante (73-12) contre le Canada, ne progresse pas dans le classement en raison de l’écart de niveau entre les deux équipes et reste à la sixième position. Plus bas dans le classement, les États-Unis descendent à la 18e place après une courte défaite face à la Roumanie (22-20), permettant à l’Uruguay de les dépasser.

Le Chili continue de grimper, atteignant la 21e place après une victoire contre Hong Kong (22-17), marquant ainsi la meilleure position de leur histoire. En revanche, Singapour chute de cinq places à la 60e position après une défaite face à Chinese Taipei. La Thaïlande, quant à elle, profite de sa victoire contre Chinese Taipei pour gagner six places et se hisser au 73e rang.

Ces résultats illustrent un week-end de rugby international riche en rebondissements, modifiant significativement le paysage du classement mondial et marquant une page sombre pour le rugby gallois.