Pro D2 (commission de discipline) : un club lourdement sanctionné

PRO D2 commission de discipline

Les dernières décisions de la Commission de Discipline du Pro D2 de la Ligue Nationale de Rugby ont été dévoilées ! Un club est sanctionné. Découvrez, ci-dessous, les décisions prises à son encontre :

Béziers sanctionné après les débordements de ses supporters

La fin de saison se complique pour l’AS Béziers, déjà éliminé en demi-finale de Pro D2 face à Vannes (27-21). La commission de discipline de la Ligue Nationale de Rugby (LNR) a sanctionné le club héraultais pour les comportements de ses supporters durant les phases finales contre Brive et Vannes. Le verdict est tombé ce mercredi.

Sanctions financières et suspension avec sursis

L’AS Béziers a été reconnu coupable de « désordres occasionnés par des joueurs, des dirigeants et/ou le public d’un club ou des clubs en présence », en particulier pour « troubles causés dans l’enceinte sportive ». Parmi les infractions, on relève l’utilisation d’engins pyrotechniques, de moyens d’amplification phonique, des bagarres, et des jets d’objets. Pour ces incidents, le club a écopé de deux amendes de 20 000 euros chacune, une pour chaque match de phase finale, soit 40 000 euros !

En outre, l’AS Béziers devra faire face à une suspension de son terrain, le Stade Raoul-Barrière, pour un match du championnat de Pro D2, sanction assortie de sursis. Cette décision fait suite aux débordements observés lors du déplacement à Vannes.

Incidents aggravants et comparaisons

Les troubles ne se sont pas limités aux tribunes. Lors de la demi-finale face à Vannes, plusieurs joueurs de Béziers ont été impliqués dans des incidents au sein de leur hôtel, incluant des dégradations de matériel et des menaces de mort envers la gérante. Parallèlement, les joueurs ont également déposé une main courante pour des « insultes racistes ».

Le RC Vannes n’a pas été exempté de sanctions. Pour des raisons similaires, le club breton a été sanctionné d’une amende de 5000 euros avec sursis, soulignant que les actes de violence et les comportements inappropriés ont été observés de part et d’autre.

Conséquences pour Béziers

Ces sanctions colossales marquent un coup dur pour l’AS Béziers, qui devra désormais composer avec une pression financière supplémentaire et la menace d’une suspension effective de son stade en cas de récidive. La commission de discipline de la LNR envoie ainsi un message clair aux clubs de rugby : les comportements violents et inappropriés, que ce soit de la part des supporters ou des joueurs, ne seront pas tolérés.

Les prochains mois seront déterminants pour le club héraultais qui devra redoubler d’efforts pour se conformer aux règlements et éviter toute nouvelle sanction.