ProD2: La fin du championnat?

renaud

L’annonce faite par le premier ministre à l’assemblée nationale ce mardi 28 avril stipulant que les compétions sportives ne reprendraient qu’en Septembre a sans doute sonné le glas des championnats professionnels de Top14 et Prod2. Alors que nombre d’autres sports tels que le hand-ball ou le basket par exemple avait déjà figé leur championnat en cours, le rugby professionnel français espérait une hypothétique reprise fin juin début juillet. Las, la LNR devra certainement se résoudre à faire une croix sur l’actuelle saison 2019/2020. A moins que la porte entrouverte par le ministère des sports sur d’éventuelles rencontres à huis-clos en Aout ne laisse un infime espoir à la ligue d’organiser des pseudos phases finales. Une éventualité timidement imaginé pour le Top14 pour désigner un champion qui resterait de toutes les façons au rabais mais quid du Prod2. La première mouture envisagée sans montée à l’étage supérieur avait entraîné l’hilarité des clubs qui se demandaient ce qu’ils iraient faire dans cette galère vouée à s’échouer. Désormais sans public ce serait un naufrage corps et bien pour une division dont on ne sait pas comment vont sortir les clubs au niveau financier de cette pandémie.

La balle est dans le camp des dirigeants de la ligue qui vont devoir plancher. Plusieurs scénarios s’offrent à eux. Geler le championnat, organiser coute que coute des phases finales au risque de se ridiculiser une fois de plus ? Rien ne sera surprenant de la part de cette instance qui, dès le départ de la crise, avait prévenu par l’intermédiaire de son président Paul GOZE, qu’elle n’accepterait aucune montée de fédérale, préférant se partager le gâteau à 30 clubs et non 32; alors que Bernard LAPORTE, le président de la FFR, poussait pour la montée de 2 clubs.

Une bien triste image d’entre soi à l’inverse d’autres sports tels que le hand-ball qui a arrêté ses championnats dès le 14 avril, désigné son champion et ses qualifiés européens et surtout accepté des montées de seconde à première division et du niveau en dessous. Mais c’est vrai que dans ce sport de « préau » le gâteau à se partager est beaucoup plus frugal qu’au rugby…

Quoiqu’il en soit la LNR va devoir rapidement statuer pour ne plus laisser les supporters et les clubs dans le flou avec ses atermoiements. Déjà certains présidents de Prod2, tel François RIVIERE de l’USAP, s’étaient exprimés sur un arrêt du championnat et avaient même proposé des solutions alternatives telles qu’une reprise début Octobre voire même un calage de la saison sur celle de l’hémisphère sud en finissant d’abord l’actuel championnat cet automne !

On le voit, la marmite de la ligue n’a pas fini de bouillir.

RS. f

Commenter cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

Rugby-ProD2, Biarritz acte le départ de Pierre BERNARD.

L’ouvreur de 31 ans, ne fera plus partie de l’effectif du BOPB la saison prochaine. A Biarritz depuis 2017, il a disputé 51 matches dont 36 en tant que titulaire et a inscrit un total de 415 points sous les couleurs Basques. Un grand Merci @BernardPierre89 pour ces 3 saisons […]