Rugby-international : l’équipe d’Espagne attaque les qualifications pour la Coupe du Monde 2023. Rencontres avec Fernando LOPEZ et Lucas GUILLAUME.

PatrickF

A peine terminées les 21e et 13e journées de ProD2 et de Nationale, les internationaux Espagnols évoluant dans les championnats Français et retenus par Santi SANTOS s’envoleront ce dimanche pour Madrid. Objectif, rejoindre “LOS LEONES” pour entamer la longue route qui pourrait les conduire à la Coupe du Monde 2023 qui se déroulera en France. L’occasion pour évoquer les enjeux de cette qualification avec le capitaine de la sélection Espagnole Fernando LOPEZ (Stado TPR) et le 3e. ligne Lucas GUILLAUME (SCA).

A lire également : Malgré le “scandale des gaufres”, 83% des Français gardent une bonne opinion du XV de France (sondage)

En effet, 12 des 20 nations qui participeront à la Coupe du Monde 2023 sont déjà connues. Il s’agit de l’Afrique du Sud, la Nouvelle-Zélande, l’Angleterre, le pays de Galles, l’Irlande, l’Australie, la France, le Japon, l’Écosse, l’Argentine, les Fidji et l’Italie. Il reste donc 8 places à pouvoir d’ici 2023 dont 2 pour la zone Europe qui seront attribuées aux équipes terminant respectivement première et deuxième au classement cumulé des éditions 2021 et 2022 du Rugby Europe Championship (aussi connu comme le Tournoi des 6 Nations B). Ce samedi, deux rencontres se sont déjà jouées. La Russie a dominé la Roumanie 18/13 tandis que la Géorgie s’est imposée au Portugal 29/16.

Fernando LOPEZ, capitaine de la sélection Espagnole (photo Stado Tarbes Pyrénées Rugby)

Fernando LOPEZ, capitaine de la sélection Espagnole, attend avec impatience cette série de matches de qualification, à commencer par la rencontre face à la Géorgie qui se déroulera la semaine prochaine dans le vieux Estadio Nacional Complutense de Madrid. “Même si tous les matches sont importants, c’est le match le plus important de la poule face à la Géorgie qui est la meilleure équipe du groupe. C’est une équipe solide dont beaucoup de joueurs jouent en Top14. C’est un bon défi de jouer contre cette formation. Et puis personnellement en tant que première ligne j’ai envie de jouer contre la meilleure première ligne du monde […]”. Mais la route à la qualification sera longue : “Pour se qualifier directement il faudra sortir premier ou second de deux saisons de matches entre 2021 et 2022. Et notre objectif c’est de terminer premier ou second de cette poule pour se qualifier directement. Même si le troisième pourra jouer le Tournoi final de qualification.” Dans cet objectif que se fixent “LOS LEONES“, Fernando LOPEZ reconnaît l’importance de l’apport des “Français“, ces joueurs qui évoluent en Nationale, Fédérale 1 et aussi ProD2 ou Top14 comme Manuel ORDAS ou Guillaume ROUET de Bayonne. “Les joueurs français aident beaucoup l’équipe en apportant de l’expérience et de la puissance physique. En Espagne le rugby est en plein développement. C’est un rugby plus rapide et d’évitement, alors qu’en France c’est un rugby plus frontal et plus dense physiquement. Ça donne un bon mélange entre vitesse et puissance.” A la question de l’âge du capitaine, (Fernando LOPEZ à 34 ans) ce dernier répond par une pirouette. “J’aurai 36 ans en 2023 et je peux jouer cette Coupe du Monde. A 36 ans en première ligne tu n’es pas très vieux ! Et puis ça serait un beau cadeau pour l’équipe, le staff, nos familles et tous ceux qui aiment le rugby en Espagne que cette qualification. Plus qu’un cadeau, un rêve !

Même son de cloche du côté du 3e ligne du Sporting Club Albigeois Lucas GUILLAUME. Celui qui n’avait pas été libéré par son club en février dernier pour l’ultime match (en retard) du Tournoi B version 2020 contre le Portugal rejoindra ses coéquipiers ce dimanche à Madrid et intègrera la bulle sanitaire pour cette première série de 3 rencontres : ” On commence par la Géorgie à Madrid puis on enchaîne avec deux déplacements en Roumanie et au Portugal. Face à la Géorgie, sur un match tout est possible. On est les outsiders et on va se lâcher”. Et de préciser “ça fait deux ans qu’on termine à la deuxième place [ du tournoi B], place potentiellement qualificative. Maintenant il faut le reproduire quand ça compte … et c’est cette saison. On est un groupe soixante joueurs compétitifs avec envie de jouer […] il y a une vraie émulation et un projet de jeu alléchant […] mais on va prendre les matches un par un car la qualification est longue.” Une première réponse dès le week-end prochain.

Retrouvez l’interview vidéo de Lucas GUILLAUME à partir de 2’24” ci-dessous.

Commenter cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

XV de France: Gabin Villière blessé à une main et forfait pour le reste du Tournoi

Paris, 7 mars 2021 (AFP) – L’ailier du XV de France Gabin Villière sera indisponible pendant six semaines et manquera donc les trois derniers matches du Tournoi des six nations, après s’être blessé à une main avec Toulon samedi, a annoncé son club dimanche. Touché lors de la 18e journée […]