Les Bleus remportent une victoire difficile contre l’Uruguay

Les Bleus remportent une victoire difficile contre l'Uruguay

Dans un contexte marqué par des affaires extrasportives, le XV de France a su s’imposer face à l’Uruguay, mercredi soir à Montevideo. Cette tournée en Amérique du Sud, perturbée par les polémiques, n’a pas empêché les Bleus de l’emporter 43-28 contre une équipe uruguayenne combative.

Les Français, fortement remaniés par Fabien Galthié après leur match contre l’Argentine, ont dû faire face à une opposition coriace. Dès le début de la rencontre, les Bleus ont montré leur domination, notamment grâce à une mêlée puissante. Léo Berdeu, l’ouvreur du LOU, a ouvert le score avec une pénalité (0-3, 6e). Rapidement, le demi-de-mêlée Baptiste Couilloud a inscrit le premier essai des Bleus (0-10, 9e), suivi d’un deuxième essai peu de temps après (0-17, 18e).

Malgré ces débuts prometteurs, les Uruguayens, emmenés par leur capitaine Santiago Arata, n’ont pas tardé à réagir. Le talonneur de Montauban a marqué le premier essai des Teros (7-17, 28e). Cependant, les Bleus ont continué à creuser l’écart grâce à deux pénalités supplémentaires de Berdeu (7-23).

Au retour des vestiaires, l’Uruguay a surpris la défense française avec un essai de Arcos Perez, ramenant le score à 14-23. Mais la réponse française ne s’est pas fait attendre. Berdeu a ajouté deux nouvelles pénalités avant de céder sa place à Joris Segonds (14-29, 52e).

La rencontre a basculé en faveur des Bleus grâce à Posolo Tuilagi. Le deuxième ligne de l’USAP, avec sa puissance impressionnante, a inscrit deux essais en trois minutes (14-43, 63e), assurant une avance confortable aux Français. Cependant, l’Uruguay n’a pas abandonné et a profité d’erreurs françaises pour marquer un nouvel essai (21-43, 66e).

Les dernières minutes ont vu les Uruguayens marquer un essai de pénalité, égalisant le nombre d’essais avec les Bleus (4 chacun). Malgré cela, la précision au pied de Berdeu puis de Segonds a permis aux Français de s’imposer 43-28.

Cette victoire, acquise dans un climat pesant, permet au XV de France de poursuivre leur tournée sud-américaine avec confiance, malgré les turbulences en dehors du terrain. Les performances individuelles, notamment celles de Couilloud et Tuilagi, ont montré que même dans l’adversité, les Bleus peuvent compter sur des talents émergents pour faire la différence.