XV de France : face à l’Uruguay, une équipe remaniée et un contexte tendu

Le XV de France développement affronte ce mercredi l’Uruguay à Montevideo dans un climat particulièrement perturbé par des événements extra-sportifs. Les affaires récentes ont secoué la préparation des Bleus : Melvyn Jaminet a été exclu de la tournée suite à des propos racistes, et Oscar Jegou ainsi qu’Hugo Auradou ont été arrêtés pour une accusation d’agression sexuelle. Ces incidents ont lourdement pesé sur l’équipe, mais le match aura bien lieu.

Pour cette confrontation, le sélectionneur Fabien Galthié a opté pour une refonte quasi totale de son équipe. Seuls Baptiste Couilloud et Teddy Baubigny, présents sur le banc lors de la victoire contre l’Argentine, figurent à nouveau parmi les titulaires. Couilloud, demi de mêlée du LOU, sera d’ailleurs capitaine pour ce match. Neuf novices feront leurs débuts sous le maillot bleu, bien que cette rencontre ne soit pas reconnue comme une sélection officielle par World Rugby.

Une équipe largement renouvelée

Le XV de départ aligné contre l’Uruguay témoigne de la profondeur de l’effectif et de la volonté de donner du temps de jeu à des joueurs moins expérimentés.

Voici la composition contre l’Uruguay: Dubois – Favre, Vincent, Darricarère, Jurand – (o) Berdeu, (m) Couilloud (cap.) – Briatte, Tixeront, Diallo – Vanverberghe, Azagoh – Laclayat, Baubigny, Beria

Remplaçants: Tarrit, S. Taofifenua, Bamba, Tuilagi, Peysson, Jauneau, Segonds, Hulleu

Parmi ces joueurs, seuls quelques-uns ont déjà goûté au niveau international : Thomas Laclayat, Teddy Baubigny, Pierre-Henri Azagoh, Ibrahim Diallo, Baptiste Couilloud et Arthur Vincent.

Une opposition historique

La dernière rencontre entre les Bleus et les Teros remonte à la phase de groupes de la Coupe du Monde 2023, où la France s’était imposée 27-12, une victoire modeste. Ce match à Montevideo, programmé en dehors de la fenêtre internationale, est issu d’un accord entre les fédérations française et uruguayenne, permettant ainsi de maintenir la continuité de la tournée malgré les turbulences.

Un dernier match crucial

Après ce duel face à l’Uruguay, les Bleus retrouveront l’Argentine à Buenos Aires le 13 juillet pour clore cette tournée estivale marquée par les polémiques et les remaniements. Le président de la Fédération française de rugby, Florian Grill, a confirmé la poursuite de la tournée malgré les difficultés : « Le rugby est anecdotique, tout le reste est accessoire. L’enchaînement est dramatique. »

En conclusion, ce match contre l’Uruguay représente un défi de taille pour une équipe de France remaniée et déterminée à démontrer sa résilience et son esprit d’équipe face à l’adversité.